Commune de Bussières - Loire

Dates importantes

Les années 1800

1800 – la cure, la mairie et l’école étaient rassemblées dans un même bâtiment. A l’époque, la population s’exprimait en patois, et les habitants étaient, pour la plupart, illettrés.

1813 – le chemin qui reliait Bussières au Lyonnais subit d’importants travaux de mise en état. En effet, ce chemin était très utilisé pour le négoce des tissus.

1815 – restauration de la royauté. 200 cavaliers autrichiens occupent Bussières.

1825 – ouverture d’une rue rectiligne qui prendra le nom de Dorian en 1896.

1836 – interdiction du cimetière autour de l’église. Décision de reconstruire une plus grande église en rapport avec la population croissante.

1841 – 63 élèves fréquentent l’école primaire, ils sont donc répartis en 3 classes :
– 1ère classe pour ceux qui apprennent la lecture
– 2ème classe pour ceux qui apprennent la lecture, l’écriture et le calcul
– 3ème classe pour ceux qui apprennent en plus les éléments de la langue française et le système des poids et mesures.

1842 – un architecte de St Maurice sur Loire est choisi pour effectuer les plans de la future église car les plans présentés par Denys Foyatier ont été refusés.

1861 – construction du clocher.

1862 – on enregistre 74 naissances (nombre le plus élevé) pour 1864 habitants.

1868 – la Société de Secours Mutuels est créée, regroupant 88 habitants.

1874 – projet de construction d’une maison d’école.

1884 – l’industrie textile se développe rapidement et il est décidé d’entreprendre la construction d’usines pour métiers mécaniques. Le village comporte plus de 2000 habitants.

1896 – dénomination des rues et places du village par le conseil municipal.

1898 – construction de 2 lavoirs.

Les années 1900

1900 – le conseil décide d’adhérer au réseau téléphonique départemental.

1902 – électrification de la commune et avis favorable pour la création d’un chemin de fer entre Balbigny et l’Hôpital sur Rhins.

1906 – inauguration et ouverture de l’école de filles. La commune compte 2269 habitants.

1908 – crise importante dans l’industrie du textile. Les ouvriers de l’usine Perraud sont en grève. Pour éviter les débordements, 64 gendarmes sont présents dans la commune.

1911 – installation de l’éclairage à Bussières.

1912 – insuffisance en eau potable pour le Bourg, ce qui engendre la création d’un puits.

1914 – achat d’un revolver qui restera propriété de la commune. Depuis le début des travaux du chemin de fer, les chemineaux sont nombreux et les bagarres, de plus en plus fréquentes.
De plus, 500 Bussiérois sont mobilisés pour la guerre, et de nombreux problèmes surviennent pour le ravitaillement de la population.

1915 – le chemin de fer circule entre Bussières et Balbigny. Des prisonniers allemands viennent remplacer les ouvriers mobilisés.

1916 – tous les boulangers sont mobilisés, une boulangerie municipale est donc créée (actuellement boulangerie Blein).

1919 – décision d’ériger un monument commémoratif en l’honneur des soldats de Bussières morts pour la France pendant la 1ère Guerre Mondiale, grâce aux bénéfices de la boulangerie communale.

1921 – ouverture du premier cabinet médical. Avant cette date, on appelait les docteurs de Balbigny ou Feurs en cas d’urgence. Le Monument aux Morts est inauguré le 27 novembre.

1923 – arrivée de l’automobile.

1929 – inauguration de la nouvelle Mairie. La Fanfare propose l’idée de construire un kiosque à musique sur la place des Filles Michaud.

1930 – inauguration du Kiosque à musique lors d’une grande fête musicale. Il a depuis fait l’objet de réparations, modifications de hauteur et réaménagements des abords.

1939 – le train de Balbigny à St Just est remplacé par une ligne de bus, qui rend peu de services aux usagers. Le matériel ayant servi au chemin de fer est directement envoyé en Afrique.

1950 – inauguration du service des Eaux et formation d’une section de Sapeurs Pompiers pour le premier secours.

1960 – l’entreprise Linder achète les bâtiments de l’ancienne entreprise Perraud.

1969 – raccordement en eau au réseau des Monts du Lyonnais.

1970 – construction du lotissement Bonséjour.

1972 – construction du premier bâtiment H.L.M. de Bussières, 19 familles peuvent y être logées.

1975 – inauguration de la Maison de Retraite.

1976 – un conseiller propose de créer un musée du textile.

1978 – des plaques portant le nom des rues sont apposées dans le village.

1979 – création de l’ADEGE, une association extra-municipale pour le développement économique et la création d’emplois.
Ouverture du Musée du Tissage et de la Soierie.

1983 – création du C.A.T. (Centre d’Aide par le Travail)

1984 – le critérium, très célèbre course de vélos qui avait lieu une fois par an lors de la fête patronale, touche à sa fin.

1991 – la salle d’animation est construite.

Depuis une période récente, les constructions neuves, les magasins de proximité, les services, l’enseignement dispensé dans des locaux fonctionnels, des collèges et lycées à proximité permettent à de nombreux jeunes couples de venir s’installer à Bussières pour la tranquillité et le cadre de vie dont ils peuvent profiter.